Commodore, 1982
Commodore 64
Le Micro-ordinateur

Les jeux marquants

International Karate+, Turrican, Bubble Bobble, Boulder Dash

L'essentiel
Pavé Info
Année de sortie 1982
Fabricant Commodore
Support Cassettes
Unités vendues env. 20 millions
Prix 600 $ / 3990 francs
Fiche Technique
Processeur 8 bits MOS Technology 6510 cadencé à 0,985 MHz
Mémoire (vidéo) 64 Ko de RAM
Graphisme 320 × 200 pixels, 16 couleurs
Son Puce SID 3 voix
L'Histoire
Le Commodore 64 est un ordinateur apparu en 1982 que l'on doit au constructeur américain Commodore Business Machines. C'est l'une des plus belles réussites de la micro-informatique et l'ordinateur le plus vendu de tous les temps si l'on excepte le succès des PC compatibles qui vont se standardiser avec le système d'exploitation Windows à partir des années 90.

Concurrent des Apple II, Atari 400/800 et IBM PC sortis au début des années 80, le C64 est un ordinateur polyvalent fils spirituel des PET/CBM et VIC 20 que l'on doit aussi à Commodore. Vendu à son lancement à un prix très agressif de 595$ aux Etats-Unis, il a connu un succès rapide et a réussi à concurrencer les ordinateurs déjà bien installés sur différents continents, notamment en Angleterre avec les ZX-Spectrum. Evidemment à ce prix, on peut lui reprocher un processeur cadencé à 1 MHz (simple évolution du VIC-20), une mémoire vive limitée de 64 Ko et des accès au lecteur disquette très lent qu'il faut de plus acheter à un prix exhorbitant. En revanche, le C64 est muni d'un clavier mécanique d'excellente qualité face aux claviers en gomme existants (le Thomson MO5 en France par exemple), d'une puce graphique capable d'afficher 16 couleurs en 320x200 et surtout d'un chip sonore SID (3 voix capable de synthétiser la voix) vraiment étonnant. Ces quelques qualités en feront un ordinateur de choix pour les particuliers, les éditeurs de jeux et une scène indépendante qui se regroupe pour développer des "démos" à l'aide de magazines spécialisés. La première année, il s'en vend 1 million d'exemplaires poussant son constructeur à lui trouver des successeurs.

Outre une version portable à usage professionnel, le C64 SX, assez bluffante sortie en 1983 aujourd'hui très convoitée des collectionneurs, Commodore mise aussi sur le lancement du C128 en 1985. Une machine au design moderne, technologiquement plus performante et surtout entièrement compatible avec le C64. Pour certains, il s'agit ni plus ni moins que l'ancêtre de l'Amiga 500 qui sortira en 1987 et connaîtra aussi un beau succès en Europe avec des jeux graphiquement impressionnants. Au total, le C64 se vendra à plus de 20 millions d'exemplaires entre 1982 et 1994 ; entre temps, son PDG, Jack Tramiel, est parti chez Atari qu'il a racheté pour créer la gamme 520 ST concurrente des Amiga 500. Le constructeur doit également faire face à un nouveau concurrent très apprécié des joueurs européens : le CPC 464 d'Amstrad. En 1990, une console de jeux, la C64GS (pour "Game System"), voit le jour mais elle ne peut s'opposer à Sega et Nintendo qui dominent le marché des consoles avec leurs nouvelles 16 bits : la Megadrive et la Super Nintendo. En avril 2011, un PC compatible sort avec une coque C64 du plus bel effet munie d'un processeur Dual Core à 1,8 Ghz, d'une carte graphique de 512 Mo, de ports HDMI / USB 2.0 et d'un lecteur Blu-Ray qui dispose à lui seul de 400 000 fois plus d'espace de stockage que le modèle d'origine ! Un bien bel hommage à quelques centaines de dollars pour cet ordinateur qui fête déjà ses 30 ans.

Commentaires et anecdotes
Je serais preneur.
oups voici mon adresse mail pour les amateurs : bobdeniros@yahoo.fr .
je possède les deux modèles complets + 200 jeux sur disquettes souples , ils sont à vendre ; avis aux amateurs !

Poster un nouveau commentaire



2 consoles au hasard
Neo-Geo SNK
Game Boy Micro Nintendo