SNK
Le constructeur

Les plateformes marquantes

Neo-Geo • Neo-Geo Pocket • 

L'essentiel
Pavé Info
Année de création 1973 (Japon)
Chiffre d'affaire 66,2 millions € (2004)
Effectif 230 (SNK Playmore USA)
Adresse 333 S Grand Avenue, Los Angeles (USA)
Téléphone / Fax T : (06) 6339-6362 / F : (06)6378-6360
Site web http://www.snkplaymoreusa.com/
E-mail info@snkplaymoreusa.com
L'Histoire
Shin Nihon Kikaku est une entreprise japonaise fondée en 1973 par Eikichi Kawasaki qui est spécialisée dans le développement de jeux vidéo pour consoles et bornes d'arcade.

Ce n'est qu'en 1978 que l'entreprise prend son nom définitif SNK qui correspond à l'acronyme de Shin Nihon Kikaku (traduisible en français par "nouveaux projets japonais"). De 1979 à 1986, l'entreprise édite principalement des jeux sur bornes d'arcade, consoles et micro-ordinateurs de cette époque : Atari 2600, Apple II, ZX Spectrum, MSX, NES/Famicom. C'est le cas de Vanguard, le précurseur des shoot-them-up (Gradius ou R-Type par exemple), ou encore l'incontournable Ikari Warriors qui sera le plus important succès de la firme avec de nombreuses suites et adaptations après sa sortie en 1986.

Lors de la crise de 1983, SNK arrive à se sortir de l'impasse grâce à un accord de distribution de licences qu'il signe avec la société Nintendo, seule véritable entreprise à tenir à bout de bras le marché émergeant des jeux vidéo grâce au succès des Game & Watch et de sa Famicom. A la fin des années 80, un changement radical s'opère avec la commercialisation de plateformes modulables conçues à la fois pour les salle d'arcade et les salons familiaux : ce sont les sytemes Neo-Geo MVS et AES. Ne lésinant aucunement sur les caractéristiques de leurs plateformes, SNK décide de commercialiser sa Neo-Geo sur le marché grand public à un prix  de 450 € auquel il faut rajouter plusieurs centaines d'euros pour se procurer un seul jeu ! C'est l'époque de l'arcade à la maison, uniquement pour les joueurs fortunés, avec de nouvelles licences mais aussi certaines bien établies en arcade : Fatal Fury, Art of Fighting, Samurai Showdown, Metal Slug, etc. Le fait que le fondateur de la société soit un ancien boxeur n'est peut-être pas indifférent au genre Combat prépondérant du line-up de l'éditeur...

Au milieu des années 90, la concurrence se fait de plus en plus ressentir avec le succès de la Super Nintendo, l'apparition de la Saturn et surtout de la Playstation de Sony. Le marché de l'arcade, fer de lance des plus belles démos technologiques, n'est plus aussi important qu'avant puisque les joueurs retrouvent à moindre frais les meilleurs jeux vidéo du moment dans leurs salons. SNK tente alors de réagir en développant une console portable, la Neo-Geo Pocket, en noir et blanc puis très rapidement en couleur pour faire face au raz de marée de la Game Boy Color de Nintendo.

Le contraste est saisissant, quelques années de vaches maigres découlent finalement au rachat de SNK par une autre société japonaise, Aruze, en 2000. L'unique but du rachat est d'utiliser les licences prestigieuses du groupe pour ses pachinkos (sorte de flippers japonais). Les dirigeants démissionnent et fondent une société baptisée Playmore à Los Angeles et à Osaka ; ils rachètent ou obtiennent par procès interposés contre Aruze le droit d'exploitation de leurs licences passées et se renomment SNK Playmore en 2003. Depuis cette date, SNK Playmore ne construit plus de consoles mais gère l'édition ainsi que les nouvelles adaptations de leurs licences sur consoles virtuelles, ou sur téléphones mobiles.


 
Commentaires et anecdotes


2 consoles au hasard
Nes Nintendo
Jaguar Atari