Magnavox
Le constructeur

Les plateformes marquantes

Odyssey • 

L'essentiel
Pavé Info
Année de création 1917
Chiffre d'affaire 5,95 Milliards $ (Philips Electronics North America Corp.)
Effectif 35.000 (Philips Electronics North America Corp.)
Adresse N.C.
Téléphone / Fax N.C.
Site web http://www.magnavox.com
E-mail N.C.
L'Histoire
Magnavox est une société d’électronique américaine fondée par deux ingénieurs, Edwin Pridham et Peter L. Jensen, aux débuts du XXème siècle (en 1917) qui vend du matériel électronique grand public : téléviseurs, lecteurs CD, accessoires d’informatique, etc.

A l’origine, l’objectif des fondateurs est de vendre leurs inventions, en particulier des enceintes audio qu’ils confectionnent dans leur laboratoire de Californie dès 1915. Plus connue pour avoir soutenu et distribué le projet de la première console de jeu vidéo au Monde, l’Odyssey, inventée par Ralph Baer pour le compte de Sanders Associates ; Magnavox a été rachetée par la suite par le hollandais Philips au milieu des années 70 avec qui ils ont également réalisé l’Odyssey2, plus connue en Europe sous le nom de Philips Videopac.

La société Magnavox est aussi connue pour avoir poursuivi de nombreux constructeurs dont Atari pour la copie frauduleuse d’un jeu de tennis se trouvant sur Odyssey et dont Nolan Bushnell, fondateur d’Atari, s’est fortement inspiré pour réaliser son jeu Pong. Une fois la licence achetée et les royalties reversées, Atari ne sera plus inquiété par la société qui trouve un nouveau filon intéressant pour financer ses activités. Elle attaque de nouveaux constructeurs (Coleco, Activision, Mattel, etc.) mais en 1985, c’est Nintendo qui intentera un procès à Magnavox pour affirmer qu’ils n’ont pas la paternité du premier jeu vidéo et que ces derniers s’étaient également fortement inspirés du jeu Tennis for Two, créé par le physicien nucléaire William Higinbotham en 1958. Pour l’anecdote, Nintendo n’a pas eu gain de cause, les juges considérant que Tennis for Two n’était pas un jeu vidéo mais un projet scientifique ludique qui n’utilisait pas de signal vidéo.

Aujourd’hui, c’est Philips North America Corp. qui détient le droit d’utilisation de la marque Magnavox aux Etats-Unis (avec parfois quelques confusions de la part du public américain entre les appareils de la maison mère et de l’entreprise fusionnée). La branche américaine collabore également avec la société japonaise Funai Corp. basée à Osaka et qui détient aussi les droits d’utilisation de la marque Magnavox au Japon et aux Etats-Unis. En revanche, en Australie et sur le territoire chinois, la marque Magnavox est détenue par une société hong-kongaise, Mistral, qui l’utilise pour la vente de ses propres produits.
Commentaires et anecdotes

Poster un nouveau commentaire



2 consoles au hasard
Dreamcast Sega
Wii U Nintendo