Japon, Konami
Solid Snake
Le personnage

Première apparition en 1987

Principales apparitions

Metal Gear, Super Smash Bros Brawl, Little Big Planet

Son histoire
Imaginé par Hideo Kojima, Solid Snake a su traverser différentes époques afin de devenir le personnage phare de la franchise Metal Gear, une licence prestigieuse, écoulée à plusieurs millions d'exemplaires à travers le monde, en plus de faire le succès de l'éditeur japonais Konami.

Désigné comme le précurseur du genre infiltration, le jeu Metal Gear, lancé sur MSX et NES en 1987, relate le périple d'un personnage jusqu'alors méconnu du grand public, Solid Snake. Le concept, novateur pour l'époque, oblige le joueur à évoluer dans une base ennemie tout en prenant garde à ne jamais se faire repérer, l'objectif étant également d'éliminer l'adversaire par surprise. Cependant, il faut patienter jusqu'à la sortie de la PlayStation pour découvrir un épisode 3D époustouflant en 1998, dans lequel Solid Snake nage, rampe et se faufile dans les moindres recoins, en plus de disposer d'une large panoplie d'armes.

Bien que la franchise poursuit son petit bonhomme de chemin sur PlayStation 2, les modifications restent mineures, Solid Snake étant parfois accompagné ou remplacé par d'autres personnages de la série. C'est finalement avec Metal Gear Solid 4: Guns of the Patriots sur Playstation 3 que le studio Kojima Productions frappe un gros coup en présentant un Solid Snake vieilli, tout en annonçant qu'il s'agit de l'ultime mission du personnage, malgré l'annonce récente de Metal Gear Solid 5 faite par son créateur. En parallèle, Solid Snake est apparu dans plusieurs projets développés par d'autres éditeurs, dont Little Big Planet et Super Smash Bros Brawl sur Wii. Les thèmes musicaux principaux sont l'oeuvre du compositeur Harry Gregson Williams qui travaille aussi bien pour le cinéma que pour l'industrie du jeu vidéo.
Commentaires et anecdotes

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
2 icônes au hasard
Niko Bellic Rockstar Games
Cloud Square Enix