Bandai, 1999
Wonderswan
La console
Les jeux marquants

Final Fantasy, Megaman

L'essentiel
Pavé Info
Année de sortie 1999
Fabricant Bandai
Type Console portable
Support Cartouche
Unités vendues 1,1 million
Prix 65 $ / 40 €
Fiche Technique
Processeur 16 bits à 3 MHz
Mémoire (vidéo) 16 Ko (1 Ko)
Taille des jeux 1 Mo maxi
Graphisme 224x144 pixels, 8 niveaux de gris
Son Mono, Casque en stéréo
L'Histoire

Tout droit sortie de l’imagination débordante de Gunpei Yokoi, créateur des Game & Watch et de la Game Boy, la WonderSwan est commercialisée en mars 1999 afin de concurrencer deux autres portables déjà bien implantées au Japon, la Neo-Geo Pocket et surtout la Game Boy Color de Nintendo. Disponible en dix coloris différents, cette plateforme innovante propose de jouer aussi bien à l’horizontale, qu’à la verticale, grâce à deux sticks directionnels situés sur le côté gauche de l’appareil.

Grâce à son prix attractif, à peine quarante euros, et à son autonomie d’une trentaine d’heures, la console attire l’attention de bon nombre d’éditeurs dont Capcom et Squaresoft . Profitant de la sortie d’éditions collector de grande qualité et d’une large gamme issue de séries cultes au Japon (Final Fantasy, Rockman ou encore Gundam), la WonderSwan se vend à plus d’un million d’exemplaires. Ce chiffre n’inclut pas les deux versions successives de la console sorties en 2000 et 2001, Color et SwanCrystal, plus abouties technologiquement mais qui n’arriveront pas à faire face au raz-de-marée des Pokémon qui sévissent sur Game Boy Color à la même époque.

Commentaires et anecdotes

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.


2 consoles au hasard
Mega Drive Sega
PlayStation Vita Sony