Sony, 2004
PSP
La console
Les jeux marquants

Lumines, LocoRoco, Final Fantasy VII : Crisis Core

L'essentiel
Pavé Info
Année de sortie 2004
Fabricant Sony
Type Console portable
Support UMD
Unités vendues 66,2 millions
Prix 249 €
Fiche Technique
Processeur MIPS 4000 0 333 MHz
Mémoire (vidéo) 32 Mo (4 Mo)
Taille des jeux 1,8 Go maxi
Graphisme 480x272 pixels, 16,7 millions de couleurs
Son HP stéréo, son 3D possible
L'Histoire

Après Sega, Bandai et SNK, Sony tente de s’attaquer dès 2004 à un marché jusqu’alors monopolisé par Nintendo, celui des consoles portables.

Contrairement à Nintendo et à sa DS, Sony tente la carte de la surenchère en commercialisant une console techniquement surpuissante dénommée PSP (PlayStation Portable). Bien plus qu’une « simple » console de jeu, cette plateforme fait office de station multimédia avec son navigateur Internet, son lecteur Memory Stick et son support propriétaire, l’UMD, capable de lire des films. Son écran d’excellente facture séduit tout de suite les joueurs cinéphiles mais peut-être moins les core-gamers qui doivent se contenter de nombreuses adaptations au détriment de productions inédites.

Après l’abandon du support UMD pour les films en 2006, Sony sort en 2007 la PSP Slim, une console plus légère  qui profite de quelques améliorations pour accélérer les temps de chargements. Elle sera suivie en octobre 2009 par la PSP Go, une console qui parie sur l’abandon du support physique en remplaçant l’UMD d’origine par une mémoire interne capable de stocker jusqu’à 16 Go. Son succès, mitigé, ne doit pas faire oublier les bonnes ventes de ses cadettes qui culminent à plus de 65 millions d’exemplaires tandis que la NGP, future console portable de Sony, est annoncée pour fin 2011.

Commentaires et anecdotes

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.


2 consoles au hasard
N-Gage Nokia
PlayStation 3 Sony